Pourquoi ce blog et comment le lire ?

Cette page, qui n'a pas la prétention d'être exhaustive, est un hommage rendu aux hommes du 36e régiment d'infanterie que mon arrière-grand-père, Fernand Le Bailly, a côtoyés, parfois photographiés pendant la Première Guerre mondiale. Elle souhaite conserver et transmettre leur souvenir. Elle est conçue à partir de témoignages, d'écrits et d'archives personnels qui m'ont été envoyés, en partie par des descendants de soldats du 36e. Elle est aussi un prétexte pour aller à la rencontre d'"invités" – historiens, passionnés de la Grande Guerre, élus, écrivains... – qui nous font redécouvrir aujourd'hui ce titanesque conflit. Elle est enfin un argument pour découvrir tous les prolongements de ce gigantesque conflit dans le monde d'aujourd'hui.
Comment consulter cette page ? Vous pouvez lire progressivement les messages, qui ne respectent pas un ordre chronologique (ils évoquent, par exemple, l'année 1915 ou 1914). Vous pouvez aussi avoir envie de vous attarder sur une année ou un secteur géographique : pour cela, cliquez dans la colonne à gauche dans la rubrique "Pages d'histoire du 36e" sur la période et le lieu qui vous intéressent. Tous les messages seront alors rassemblés pour vous selon l'ordre de publication.
Comment rentrer en contact ? Pour de plus amples renseignements sur ce site, ou me faire parvenir une copie de vos documents, vos souvenirs ou remarques, écrivez-moi. Mon adresse : jerome.verroust@gmail.com. Je vous souhaite une agréable lecture.

Avertissement : Si pour une raison quelconque, un ayant-droit d'une des personnes référencées sur ce site désire le retrait de la (les) photo(s) et des informations qui l'accompagnent, qu'il me contacte.

15 juil. 2012

La presse en revue, semaine 44

Suite de notre revue de presse sur l'actualité de la Grande Guerre pour les jours passés...

En France ● Quatre personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur la profanation de 45 tombes de soldats allemands au cours du week-end du 7-8 juillet, à Saint-Etienne-à-Arnes, dans les Ardennes. Présentés en comparution immédiate, mercredi 10 juillet, devant le tribunal de Charleville-Mézières pour profanation de sépulture et dégradation du bien d'autrui par incendie, deux garçons de 19 ans ont été condamnés à six mois de prison avec sursis ainsi qu'à 210 heures de travaux d'intérêt général sur 18 mois et un stage de citoyenneté à leurs frais pour ces dégradations, selon RTL Info.be. ● Le chantier de l'usine de destruction de munitions chimiques anciennes devrait débuter en 2013 dans le camp de Mailly, dans l'Aube, selon L'Union. Le site, dont le coût est estimé à 100 millions, détruira une quarantaine de tonnes de munitions chimiques de la Première Guerre mondiale chaque année. ● "Pourquoi faut-il commémorer le centenaire de 1914 - 1918" s'interroge Bernard Maris, économiste, écrivain, conseiller scientifique de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale, dans le quotidien Libération.  ● La coordination de l’action des collectivités territoriales en faveur du Centenaire se précise, comme en témoigne cette page qui décrit le travail du comité départemental du centenaire de l'Ardèche, dont le premier comité opérationnel de l'Ardèche s'est réuni le 3 juillet dernier. ● Selon la Revue française de généalogie (RFG), "la Maison de l'Histoire de France a du plomb dans l'aile..." ● Le Cercle généalogique des cheminots profite de l'été pour lancer un appel aux photographes amateurs pour son travail de recensement des plaques, stèles et monuments érigés dans les bâtiments de la SNCF (source : RFG). ● Après le Spiegel, la BBC fait un large écho sur le travail de réhabilitation (entre autres des creutes) de l'association de Jean-Luc Pamart, Soissonnais 14-18.● Daniel Percheron, le président du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, revient dans la Voix du Nord sur le projet de mémorial du plateau de Notre-Dame-de-Lorette et sa dimension économique.

Hors de France ● Naissance, ces jours derniers, d'une encyclopédie internationale de la Première Guerre mondiale de langue anglaise sur Internet. Un site qui sera le fruit d'un travail collaboratif, alimenté par une quarantaine d'experts internationaux, originaires de 16 pays. Le site, en open access, ouvrira ses portes en 2014 (en anglais). ● Un homme accusé d'avoir uriné sur un monument aux morts et inscrit des obscénités sur l'édifice du village de Mangotsfield (Gloucestershire), en Angleterre, a été condamné à onze semaines de prison, selon This is Bristol (en anglais). ● En Angleterre, des initiatives privées autour de la mémoire des soldats de la Grande Guerre peuvent bénéficier d'une aide de l'Heritage Lottery Fund, le fond financier de la loterie nationale anglaise, comme en témoigne le travail mené dans la ville de Tynemouth, située dans la région du North East England (source : NewsGuardian, en anglais). ● The Telegraph découvre un "pied-à-terre" londonien qui appartenait à l'écrivain DH Lawrence lors de l'été 1914 (en anglais). ● Les dossiers médicaux de plus de 3000 "gueules cassées" anglais ont été mis en ligne sur Internet et permettront à leurs descendants, ainsi qu'aux historiens, de découvrir l'histoire de ces blessés de la face et les progrès de la chirurgie plastique, raconte The Telegraph (photo, en anglais). ● Dans l'édition du 6 juillet du Guardian, Sebastian Faulks revient sur la genèse de son roman Birdsong, paru en 1993 et adapté cette année au petit écran (voir RP 24 & 23, en anglais). ● La première croix de Victoria, la distinction militaire suprême de l'armée britannique et du Commonwealth, attribuée à un soldat de la Première Guerre mondiale à la bataille de Lons (23 août 1914) va être vendue aux enchères en Angleterre. Elle devrait atteindre au minimum 140 000 £ (177 777 €), selon le DailyMail (en anglais). ● Dans une longue tribune parue le 7 juillet dernier dans The Australian, les journalistes Paul Kelly et Patrick Walters plaident pour une redécouverte du front occidental, dans lequel fut engagé la Force Impériale australienne, et demandent qu'un centre d'information "Anzac" soit établi à Villers-Bretonneux (en anglais). ● Le ministère flamand du Tourisme a voté, fin juin, une enveloppe de 14 millions d'euros répartis sur quatre-vingt projets, dont une large part relatif à la commémoration de la Grande guerre, rapporte le site 7sur7. ● Dans une lettre ouverte parue dans la Pravda, Gennady Zyuganov, président du Comité central du Parti Communiste de la Fédération de Russie, a défendu les bolcheviques de l'accusation de "trahison", comme l'avait déclaré le président Poutine au parlement, fin juin, selon le portail de Russia Today (en anglais). ● Aux Etats-Unis, le projet de "transformation" du monument de la Première Guerre mondiale du district de Washington afin d'en faire un monument national, projet qui était porté par le dernier vétéran américain Frank Buckles, mort en février 2011, a été abandonné (source : Washington Times, en anglais).

A voir, à lire et à écouter...  ● A voir, "Carnets 14-18", une application numérique dédiée à la visite multimédia de cinq sites de la Grande Guerre. Lancée officiellement mercredi à Fromelles (Nord), dans le cadre du projet européen Mémoire de la Grande Guerre, ce programme à télécharger sur smartphone envoie le visiteur sur les traces de nombreuses histoires familiales liées à la Première Guerre mondiale, selon Le Parisien. ● A lire, Hautes-Vosges 1914-1918, les témoins, de Daniel Roess (éd. Bernard Giovanangeli), un ouvrage "fruit de trente années de recherches des traces photographiques et écrites se rapportant aux combats de la Grande Guerre dans la région", dont certains sont aujourd'hui oubliés (bon de souscription à télécharger à cette adresse). ● A lire Le musée de la Grande Guerre à Meaux, collection et attraction, un compte-rendu de visite de l'historien Nicolas Offenstadt, dans la revue électronique du centre d'histoire de Sciences Po.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire