Pourquoi ce blog et comment le lire ?

Cette page, qui n'a pas la prétention d'être exhaustive, est un hommage rendu aux hommes du 36e régiment d'infanterie que mon arrière-grand-père, Fernand Le Bailly, a côtoyés, parfois photographiés pendant la Première Guerre mondiale. Elle souhaite conserver et transmettre leur souvenir. Elle est conçue à partir de témoignages, d'écrits et d'archives personnels qui m'ont été envoyés, en partie par des descendants de soldats du 36e. Elle est aussi un prétexte pour aller à la rencontre d'"invités" – historiens, passionnés de la Grande Guerre, élus, écrivains... – qui nous font redécouvrir aujourd'hui ce titanesque conflit. Elle est enfin un argument pour découvrir tous les prolongements de ce gigantesque conflit dans le monde d'aujourd'hui.
Comment consulter cette page ? Vous pouvez lire progressivement les messages, qui ne respectent pas un ordre chronologique (ils évoquent, par exemple, l'année 1915 ou 1914). Vous pouvez aussi avoir envie de vous attarder sur une année ou un secteur géographique : pour cela, cliquez dans la colonne à gauche dans la rubrique "Pages d'histoire du 36e" sur la période et le lieu qui vous intéressent. Tous les messages seront alors rassemblés pour vous selon l'ordre de publication.
Comment rentrer en contact ? Pour de plus amples renseignements sur ce site, ou me faire parvenir une copie de vos documents, vos souvenirs ou remarques, écrivez-moi. Mon adresse : jerome.verroust@gmail.com. Je vous souhaite une agréable lecture.

Avertissement : Si pour une raison quelconque, un ayant-droit d'une des personnes référencées sur ce site désire le retrait de la (les) photo(s) et des informations qui l'accompagnent, qu'il me contacte.

24 oct. 2008

Dans la mitraille

Un mail m'a été envoyé par M. Eric Abadie lundi dernier dont vous trouverez ci-dessous la retranscription. Pour toute information m'envoyer un message que je ferai suivre.

"Mon grand-père, Hilaire Abadie, classe 1911, natif du village de Fransart dans le département de la Somme, a été soldat mitrailleur 2e classe au 36e régiment d'infanterie de novembre 1916 à la fin de la Grande Guerre. A la déclaration de guerre, il achevait son service militaire au 120e régiment d'infanterie et c'est dans ce régiment qu'il combattit par la suite, avant d'être affecté au 147e régiment d'infanterie en mars 1916. A la même date, il est désigné ou s'est porté volontaire pour suivre une formation de mitrailleur. Le 20 novembre 1916, il passe au 36e régiment d'infanterie appartenant à la 5e division d'infanterie. Il obtient la croix de guerre avec citation à l'ordre du régiment (n° 907), le 27 novembre 1917 (entre-temps, il sera évacué pour maladie le 19 mai 1917, NDR), en ces termes : "Très brave a montré les plus belles qualités militaires dans toutes les affaires auxquelles il a pris part. Blessé le 8 setembre 1914 à Sermaize." Il sera blessé le 11 août 1918 au sud de Lassigny (Oise) par éclat d'obus et évacué vers l'hôpital complémentaire d'armée n° 39 de Beauvais. La photographie jointe montre mon grand-père mitrailleur à la 2e compagnie de mitrailleuses assis derrière la mitrailleuse Hotchkiss. Elle peut être datée de la fin de l'année 1917 ou du printemps 1918. Cinq soldats (debout) de sa compagnie sont présents à ses côtés. Peut-être leurs descendants reconnaîtront-ils leurs ancêtres ? Je serais intéressé de retrouver leurs noms."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire