Pourquoi ce blog et comment le lire ?

Cette page, qui n'a pas la prétention d'être exhaustive, est un hommage rendu aux hommes du 36e régiment d'infanterie que mon arrière-grand-père, Fernand Le Bailly, a côtoyés, parfois photographiés pendant la Première Guerre mondiale. Elle souhaite conserver et transmettre leur souvenir. Elle est conçue à partir de témoignages, d'écrits et d'archives personnels qui m'ont été envoyés, en partie par des descendants de soldats du 36e. Elle est aussi un prétexte pour aller à la rencontre d'"invités" – historiens, passionnés de la Grande Guerre, élus, écrivains... – qui nous font redécouvrir aujourd'hui ce titanesque conflit. Elle est enfin un argument pour découvrir tous les prolongements de ce gigantesque conflit dans le monde d'aujourd'hui.
Comment consulter cette page ? Vous pouvez lire progressivement les messages, qui ne respectent pas un ordre chronologique (ils évoquent, par exemple, l'année 1915 ou 1914). Vous pouvez aussi avoir envie de vous attarder sur une année ou un secteur géographique : pour cela, cliquez dans la colonne à gauche dans la rubrique "Pages d'histoire du 36e" sur la période et le lieu qui vous intéressent. Tous les messages seront alors rassemblés pour vous selon l'ordre de publication.
Comment rentrer en contact ? Pour de plus amples renseignements sur ce site, ou me faire parvenir une copie de vos documents, vos souvenirs ou remarques, écrivez-moi. Mon adresse : jerome.verroust@gmail.com. Je vous souhaite une agréable lecture.

Avertissement : Si pour une raison quelconque, un ayant-droit d'une des personnes référencées sur ce site désire le retrait de la (les) photo(s) et des informations qui l'accompagnent, qu'il me contacte.

12 juin 2012

La presse en revue, semaine 41

Suite de notre revue de presse sur l'actualité de la Grande Guerre pour les jours passés...

Dans les régions ● Selon La Dépêche, l’association “Les Polynésiens dans la guerre” ouvrira bientôt son site Internet pour recenser "tous les documents" relatifs à ce qu’ont vécu les Polynésiens sur les différents champs de bataille autour du globe depuis la Première Guerre mondiale. ● Dans l'édition du Télégramme du 31 mai dernier, portrait d'un retraité de Ploumagoar (Côtes-d'Armor) de 78 ans qui, depuis 2006, rénove le carré militaire du cimetière de la Trinité, à Guingamp. ● Comment voit-on le classement Unesco depuis la ville d'Arras, s'interroge L'Avenir de l'Artois. ● Le 10 juin, un hommage à sept soldats écossais morts à Flêtre (Nord) durant la Première Guerre mondiale et récemment identifiés s'est tenu à Caëstre, en présence de familles de défunts, selon La Voix du Nord. ● Le même quotidien nous rappelle le destin de Jean Dubois de Gennes, "as" de l'aviation, "oublié ou presque", natif de Desvres (Pas-de-Calais) et le site de la BBC (photo) raconte celui d'Eugene Jacques Bullard, un des premiers pilotes de chasse noirs de l'histoire. ● L'Union revient sur la découverte de la dépouille du sous-lieutenant Legay par Eric Marchal, président de l'association de la Main de Massiges (Marne). L'occasion de rapporter un travail de réhabilitation exemplaire (voir RP 40 et 31). De son côté, le site de la chaîne privée britannique ITV News relate la découverte des restes du soldat François Bideau, du 118e RI, sur le site de La Boisselle (voir le site de la Boisselle en français), dans la Somme. ● Quatre vingt treize ans après la fin de la guerre, le parrainage de Villers-devant-le-Thour (Ardennes) par le village de Russey (Doubs), qui a entre autres permis la reconstruction du bourg, a été fêté le 3 juin dernier, raconte L'Union. ● En France, relate L'Union, la Poste lance cinq timbres, dessinés par l'illustrateur et graphiste Pierre-André Cousin, sur l'univers des petits soldats. L'un d'eux représente un fantassin de 1914 avec son pantalon garance. ● Le site Verdun-Meuse fait le point sur "l'étrange Jerry Hester", candidat à la direction de la Mission du Centenaire américain, et propose d'organiser un grand débat avec les challengers américains au poste.

Hors de France  ● L’Euro 2012 de football a débuté la semaine dernière, l'occasion d'apprendre, sous la plume de l'historien Michel Merckel, "comment la guerre 14-18 a fait émerger le football en France" sur le site du Nouvel Obs (à voir, sur le même sujet, cette page du musée impérial de la guerre sur la football pendant la Première Guerre, en anglais). ● Le musée In Flanders Fields, situé à Ypres, a rouvert ses portes. Regards croisés high-tech et nostalgiques sur la Première Guerre, selon le site LaLibre.be, ou musée "pour la nouvelle génération qui n'a pas connu la guerre", rapporte La Voix du Nord (voir aussi cette page de France 3). ● Selon un communiqué du ministre des pouvoirs locaux, de la Ville et du Tourisme du gouvernement wallon, un centre d'interprétation de l'histoire militaire sera créé à Mons afin de mettre en valeur le rôle de la ville durant le premier conflit mondial et plus particulièrement la légende des "Anges de Mons". ● Un nouveau mémorial national à la mémoire des 1,7 million de Britanniques morts pendant les deux derniers guerres mondiales verra bientôt le jour sur les falaises de Douvres, selon le site Express.co.uk (site officiel du projet, en anglais). ● L'Australian War Memorial veut retrouver l'histoire de ces Aborigènes qui se sont battus sous le drapeau australien depuis plus d'un siècle, selon le portail News.com.au.

Dans l'agenda...
  ● Jusqu'au 17 mars 2013, au Centre mondial de la paix, des libertés et des droits de l’homme de Verdun, l'exposition "Drôle de peuple!" propose un vaste choix de dessins et caricatures de Plantu concernant l'Allemagne et la relation franco-allemande (dossier de presse à télécharger ici).
A voir, à lire et à écouter... ● A découvrir, le catalogue de l'exposition "1917" (49,90 €, tout de même) du centre Pompidou-Metz, objet autonome mais "indispensable", selon le site l'Exponaute, sur une "année terrible et féconde, telle qu'elle n'a jamais été exposée avec tant d'intelligence sensible", pour Le Point (à lire aussi une analyse de l'expo dans Le Monde). A noter également en marge de cet événement, plusieurs rencontres-conférences, spectacles vivants ainsi que des ateliers pendant une bonne partie de l'été (voir agenda). ● Selon le blog de Jean-Dominique Merchet, la prochaine promotion de l'Ecole spéciale militaire (ESM) de Saint-Cyr-Coetquidan sera baptisée " De Castelnau" en hommage au général de Castelnau (1851-1944), saint-cyrien de la promotion du «du 14 août 1870», mais aussi à ses trois fils tombés au champ d’honneur lors de la Grande Guerre. A cette occasion, le blog Theatrum Belli présente un petit aperçu des qualités militaires et humaines de ce chef d'état-major de Joffre, "l'un des plus brillants officiers de sa génération", selon Rémy Porte, historien (lire l'interview sur Secret Défense). ● A découvrir, l'histoire de la Première Guerre mondiale d'Eric Vuillard (éd. Actes Sud, 19,30 €) dans La Bataille d'Occident, une histoire écrite "avec une grande hache", selon le site Biblios. ● A découvrir Les soldats inconnus de la Grande Guerre: la mort, le deuil, la mémoire (éd. Soteca 14/18, 24,30 €, présentation sur le blog L'Histoire en rafale). ● A lire, une nouvelle analyse du livre de Thomas Weber par François Depla  La Première Guerre d'Hitler (Perrin) sur le site Mediapart. ● A lire, une interview du directeur de la maison d'édition Anovi, Eric Labayle, sur le blog Guerres et Conflits. ● A noter : parution de la revue "Champs de bataille thématique" sur le sujet "L’aviation du Kaiser dans la Grande Guerre". En kiosque, 11,95€. ● A lire enfin, la BD en noir et blanc très graphique Des lignes du front, illustrée par des lettres envoyées par les poilus (éd. Warum, 12,20 €).

Et vous, qu'avez-vous remarqué ces jours-ci ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire