Pourquoi ce blog et comment le lire ?

Cette page, qui n'a pas la prétention d'être exhaustive, est un hommage rendu aux hommes du 36e régiment d'infanterie que mon arrière-grand-père, Fernand Le Bailly, a côtoyés, parfois photographiés pendant la Première Guerre mondiale. Elle souhaite conserver et transmettre leur souvenir. Elle est conçue à partir de témoignages, d'écrits et d'archives personnels qui m'ont été envoyés, en partie par des descendants de soldats du 36e. Elle est aussi un prétexte pour aller à la rencontre d'"invités" – historiens, passionnés de la Grande Guerre, élus, écrivains... – qui nous font redécouvrir aujourd'hui ce titanesque conflit. Elle est enfin un argument pour découvrir tous les prolongements de ce gigantesque conflit dans le monde d'aujourd'hui.
Comment consulter cette page ? Vous pouvez lire progressivement les messages, qui ne respectent pas un ordre chronologique (ils évoquent, par exemple, l'année 1915 ou 1914). Vous pouvez aussi avoir envie de vous attarder sur une année ou un secteur géographique : pour cela, cliquez dans la colonne à gauche dans la rubrique "Pages d'histoire du 36e" sur la période et le lieu qui vous intéressent. Tous les messages seront alors rassemblés pour vous selon l'ordre de publication.
Comment rentrer en contact ? Pour de plus amples renseignements sur ce site, ou me faire parvenir une copie de vos documents, vos souvenirs ou remarques, écrivez-moi. Mon adresse : jerome.verroust@gmail.com. Je vous souhaite une agréable lecture.

Avertissement : Si pour une raison quelconque, un ayant-droit d'une des personnes référencées sur ce site désire le retrait de la (les) photo(s) et des informations qui l'accompagnent, qu'il me contacte.

4 nov. 2008

La mémoire du 36e en ligne

Photo SHD : la couverture couleur du premier cahier du JMO du 36e régiment d'infanterie s'étendant sur la période d'août 1914 à janvier 1915.

Une bonne nouvelle n'arrive jamais seule. Actualité oblige, à l’occasion du 90e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale, la direction de la Mémoire, du Patrimoine et des Archives (DMPA), en partenariat avec le Service historique de la Défense (SHD), vient d'achever la numérisation des archives de toutes les unités engagées lors de la Première Guerre mondiale. Ces documents peuvent désormais être consultés, de chez vous, sur le site Mémoire des hommes.
C'est un ensemble d'une richesse incalculable qui vient d'être mis en ligne. Pour le 36e RI, il comprend bien évidemment le Journal de marche et d'opérations (JMO) du régiment qui couvre six cahiers et constitue la mémoire de l'unité pendant les quatre années du conflit (pour y accéder voir lien ci-dessous). Mais il recouvre également le JMO de la 10e brigade (5 cahiers), dont le 36e faisait partie jusqu'en juin 1917 au sein de la 5e division d'infanterie (10 cahiers), ainsi que le JMO de la 92e brigade (2 cahiers), au sein de la 121e division d'infanterie (2 cahiers), à laquelle le régiment a appartenu jusqu'en novembre 1918. Soit un total de 19 volumes en plus du JMO du 36e RI qui recoupent, peu ou prou, l'histoire de l'unité (sans parler des journaux du génie, des services de santé, de la prévoté de la division...)
Selon que votre ancêtre ait été tué ou blessé à une date précise, vous pouvez donc aller consulter directement les entrées du JMO pour connaître les événements de la journée. Vous pourrez ensuite les compléter par ceux consignés dans les documents de la brigade, de la division, etc. si ceux-ci sont lacunaires. N'hésitez pas à rentrer en contact avec moi si vous souhaitez plus de renseignements.

Inventaire des journaux des régiments et bataillons : cliquez sur ce lien, puis sur "Infanterie", "Régiments d'infanterie", et enfin "36e régiment d'infanterie".
Inventaire des journaux des brigades, divisions, corps d'armées... : cliquez sur ce lien.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire