Pourquoi ce blog et comment le lire ?

Cette page, qui n'a pas la prétention d'être exhaustive, est un hommage rendu aux hommes du 36e régiment d'infanterie que mon arrière-grand-père, Fernand Le Bailly, a côtoyés, parfois photographiés pendant la Première Guerre mondiale. Elle souhaite conserver et transmettre leur souvenir. Elle est conçue à partir de témoignages, d'écrits et d'archives personnels qui m'ont été envoyés, en partie par des descendants de soldats du 36e. Elle est aussi un prétexte pour aller à la rencontre d'"invités" – historiens, passionnés de la Grande Guerre, élus, écrivains... – qui nous font redécouvrir aujourd'hui ce titanesque conflit. Elle est enfin un argument pour découvrir tous les prolongements de ce gigantesque conflit dans le monde d'aujourd'hui.
Comment consulter cette page ? Vous pouvez lire progressivement les messages, qui ne respectent pas un ordre chronologique (ils évoquent, par exemple, l'année 1915 ou 1914). Vous pouvez aussi avoir envie de vous attarder sur une année ou un secteur géographique : pour cela, cliquez dans la colonne à gauche dans la rubrique "Pages d'histoire du 36e" sur la période et le lieu qui vous intéressent. Tous les messages seront alors rassemblés pour vous selon l'ordre de publication.
Comment rentrer en contact ? Pour de plus amples renseignements sur ce site, ou me faire parvenir une copie de vos documents, vos souvenirs ou remarques, écrivez-moi. Mon adresse : jerome.verroust@gmail.com. Je vous souhaite une agréable lecture.

Avertissement : Si pour une raison quelconque, un ayant-droit d'une des personnes référencées sur ce site désire le retrait de la (les) photo(s) et des informations qui l'accompagnent, qu'il me contacte.

6 mai 2012

La presse en revue, semaine 36

Suite de notre revue de presse sur l'actualité de la Grande Guerre pour les jours passés...

Les cérémonies annuelles de l’Anzac Day, qui célèbrent chaque année les sacrifices des deux corps expéditionnaires des armées australienne et néo-zélandais au cours des principaux conflits du vingtième siècle (écouter le podcast du musée impérial de la guerre, retraçant les combats de Gallipoli), se sont déroulées le 25 avril dernier dans le monde entier, selon Tahiti infos, et ce, avec une ferveur renouvelée (ci-contre port-folio du Guardian). En Nouvelle-Zélande, la participation aux cérémonies a atteint des niveaux records, et, côté australien, une quarantaine de cérémonies ont eu lieu à travers tout le pays. Particulièrement dans la ville portuaire d'Albany, en Australie-Occidentale, qui vit partir le corps expéditionnaire en novembre 1914, et qui est en passe de devenir le deuxième lieu de pélerinage après la petite crique d'Anzac Cove, sur la presqu'île de Gallipoli, selon le portail Ninenews. Le Premier ministre australien, Julia Gillard, à cette occasion, a rappelé à quel point cette journée de recueillement va bien au-delà de la sphère militaire et se voit désormais  l'expression de la nation australienne toute entière (source : Sydney Morning Herald). Pour le centenaire, Gillard a ainsi annoncé un plan de près de 8,5 M$ AUD pour financer plusieurs projets et manifestations d'ici à 2018, selon le Herald Sun (voir revue de presse 35,33 et 23)
En France, d'importantes manifestations ont eu lieu traditionnellement à Villers-Bretonneux (Somme), où des milliers d'Australiens étaient présents, selon Europe 1. Mais également dans le Pas-de-Calais, à Bullecourt (reportage France 3), où le musée créé par Jean Letaille (lire ce récit de la Voix du Nord) consacré aux combats des Australiens dans le village en 1917 a vu le jour. L'aménagement des lieux a été, selon La Voix du Nord, particulièrement applaudi, "dans l'esprit de Jean Letaille", poursuit le quotidien. Le site devient ainsi la première étape en service d'un "chemin de mémoire australien sur le front occidental", selon Nord Eclair, auquel Jean-Marie Prestaux, président du Conseil de développement du pays d'Artois (ici interviewé par la VDN), n'est sans doute pas étranger. Le public, qui assistait à l'inauguration, était également ému, selon Nord Eclair, tel ce romancier, rencontré par la Voix du Nord qui termine un récit historique sur les batailles qui se sont déroulées à Bullecourt en 1917, au terme d'une enquête menée entre autres en Allemagne. Ou encore ce guide australien local qui guide ses compatriotes sur les pas des "Aussies" tombés au combat lors de la Grande Guerre (source : Voix du Nord).

Dans les régions ● C'est arrivé un 21 avril : la mort du "Baron Rouge", dans les environs de Vaux-sur-Somme, racontée par Le Point. ● La réhabilitation "collective" des fusillés pour l'exemple de la Première guerre mondiale transcende les étiquettes politiques dans les Ardennes si l'on en croit un travail mené par la Ligue des droits de l'homme et la Libre Pensée, rendu public la semaine dernière, rapporte L'Union-L'Ardennais.

Hors de France ● Le traditionnel pèlerinage de l'Yser, le rassemblement nationaliste flamand, aura lieu le 11 novembre, jour de la signature de l'Armistice de la Grande Guerre, dès l'année prochaine, selon le site de la RTBF. ● L'Italie se penche sur le problème de la préservation de ses fortifications et de ses vestiges montagneux, rapporte le site World War I Bridges en se faisant l'écho d'une conférence tenue le 20 avril dernier à Gorizia (Frioul-Vénétie Julienne).

Dans l'agenda...  ● Du 16 mai au 31 août, se tiendra à l'abri-mémoire Uffholtz (Haut-Rhin) le projet-exposition "L'Histoire avec une grande hache" , sur le thème du quotidien des soldats durant la Grande guerre. Elle présentera les planches originales d’une bande dessinée créée par Aranthell, artiste en résidence à l’Abri-Mémoire qui a travaillé avec la classe de CM1-CM2 de l’école de Steinbach, ainsi qu'une sélection des meilleurs ouvrages de bande dessinée traitant de la Guerre 14-18. Dossier de presse à télécharger à cette adresse. ●  Jusqu'au 2 juin , l'exposition "Pershing et ses boys" aux Archives départementales de la Haute-Marne
A voir, à lire et à écouter...  ● A lire L'alimentation du soldat en 14-18, du singe et du pain KK, de Jean-Jacques Dupuich, aux éditions Ysec (20 €).

Et vous, qu'avez-vous remarqué ces jours-ci ?

2 commentaires:

  1. Un Blog tres interessant. Merci.

    amicalement,

    Paul Reed
    @sommecourt
    www.greatwarphotos.com

    RépondreSupprimer