Pourquoi ce blog et comment le lire ?

Cette page, qui n'a pas la prétention d'être exhaustive, est un hommage rendu aux hommes du 36e régiment d'infanterie que mon arrière-grand-père, Fernand Le Bailly, a côtoyés, parfois photographiés pendant la Première Guerre mondiale. Elle souhaite conserver et transmettre leur souvenir. Elle est conçue à partir de témoignages, d'écrits et d'archives personnels qui m'ont été envoyés, en partie par des descendants de soldats du 36e. Elle est aussi un prétexte pour aller à la rencontre d'"invités" – historiens, passionnés de la Grande Guerre, élus, écrivains... – qui nous font redécouvrir aujourd'hui ce titanesque conflit. Elle est enfin un argument pour découvrir tous les prolongements de ce gigantesque conflit dans le monde d'aujourd'hui.
Comment consulter cette page ? Vous pouvez lire progressivement les messages, qui ne respectent pas un ordre chronologique (ils évoquent, par exemple, l'année 1915 ou 1914). Vous pouvez aussi avoir envie de vous attarder sur une année ou un secteur géographique : pour cela, cliquez dans la colonne à gauche dans la rubrique "Pages d'histoire du 36e" sur la période et le lieu qui vous intéressent. Tous les messages seront alors rassemblés pour vous selon l'ordre de publication.
Comment rentrer en contact ? Pour de plus amples renseignements sur ce site, ou me faire parvenir une copie de vos documents, vos souvenirs ou remarques, écrivez-moi. Mon adresse : jerome.verroust@gmail.com. Je vous souhaite une agréable lecture.

Avertissement : Si pour une raison quelconque, un ayant-droit d'une des personnes référencées sur ce site désire le retrait de la (les) photo(s) et des informations qui l'accompagnent, qu'il me contacte.

7 avr. 2012

La presse en revue, semaine 33

Suite de notre revue de presse sur l'actualité de la Grande Guerre pour les jours passés...

 Un détail de la peinture Gassed (1919), de John Singer Sargent, à voir sur le site IWM du Google Art Project.
Dans les régions ● Le HKW, le Linge, la Tête des Faux… Un photographe américain, Jeffrey Gusky, vient de séjourner quelques jours en Alsace pour photographier les vestiges haut-rhinois de la Première Guerre mondiale, dans le cadre de deux projets éditoriaux, raconte L'Alsace. ● A l'occasion de sa première exposition temporaire qui portera sur le monument américain commémoratif de la bataille de la Marne 1914, le musée de la Grande guerre (qui a franchi, le 9 mars dernier, le cap des 50 000 visiteurs) fait appel aux souvenirs, anecdotes et connaissances des habitants du Pays de Meaux sur cette sculpture. ● Dans un billet d'humeur paru dans Le Républicain Lorrain, Serge Barcellini , directeur de la Mission histoire auprès du conseil général de la Meuse, dit craindre la "montée en puissance de l'intérêt" des fouilleurs et collectionneurs "sauvages" pour les vestiges enfouis autour de la ville de Verdun. ● Une charte d'amitié à été signée entre le village de Saint-Rémy-la-Calonne (Meuse), où est tombé l'écrivain français Alain Fournier, et le village d'Ors (Nord), où a été tué le poète anglais Wilfred Owen. Elle permettra, entre autres, de mutualiser certaines initiatives, rapporte La Voix du Nord. ● Neuf autres "Diggers" ont été identifiés dans la fosse commune de Fromelles (Nord), selon le Sidney Morning Herald. Leurs descendants ont été prévenus et ont été invités à une cérémonie en juillet. ● Selon un communiqué des Anciens combattants du Canada, une délégation du gouvernement du Canada sera en France à l’occasion du 95e anniversaire de la bataille de Vimy (jusqu'au 11 avril, Pas-de-Calais).

Hors de France ● Le Premier ministre australien, Julia Gillard, se dit en "complet désaccord" avec les résultats des "focus groups" menés sur la perception du public des commémorations de l'Anzac Day (25 avril).  Selon les conclusions de ces études, les commémorations en 2015 pourraient en effet représenter un effet "à double tranchant" pour une société australienne multicuturelle, rapporte le quotidien The Australian (voir RP 23, en anglais). ● Les sites de la Première Guerre mondiale attirent de plus en plus de touristes. La BBC revient sur les attentes de ces "pélerins" sur le site de Vimy dans un petit reportage télévisé (en anglais). ● A Droitwich, dans le Worcestershire, un lotissement a été baptisé du nom d'un soldat héros, tué au combat en 1917, selon le Droitwichadvertiser. Une idée à suivre pour les promoteurs français, qui nous changerait des cités "Picasso" et autres "Bons raisins"  (en anglais) ? ● Suivre la bataille d'Arras comme si vous y étiez, c’est possible, grâce à un compte Twitter anglais qui se propose de retranscrire, du 9 avril au 19 mai, tous les événements de cette contre-offensive en temps réel, à l'aide de cartes, photos, textes... sur un mode collaboratif. Plus d'explications sur la page du site Arras95  (en anglais). ● Rudy Demotte, ministre-président de la Wallonie et de la fédération Wallonie-Bruxelles (PS), livre sur le site internet du groupe socialiste du Parlement les grands axes de la politique commémorative wallonne et détaille ses différentes approches. ● Aux Etats-Unis, la controverse autour de la "nationalisation" du monument aux morts de la Première Guerre mondiale du district de Columbia s'amplifie, selon le Huffington Post, depuis la mise en ligne d'une vidéo-testament du dernier vétéran de la Grande Guerre, Frank Buckles, appelant à ce que le monument soit dédié à tous les anciens combattants américains de la Grande Guerre (voir RP 30, 25 et spécial 11 novembre, en anglais). ● L'Italie, et plus précisément la région de Frioul-Vénétie-Julienne, travaille sur l'inscription de ses sites au patrimoine mondial de l'Unesco, rapporte le site du Messaggeroveneto (en italien). ● En Irlande, selon l'Irish Times, qui se faisait l'écho d'une conférence tenue à l'Ulster Museum, à Belfast, la Première Guerre mondiale ne doit plus être occultée par la lutte intérieure pour l'indépendance. Pour mémoire, l'"Ile Verte" a participé à hauteur de 3 divisions de volontaires au conflit (en anglais). ● Le 19 mars dernier, la Turquie a fêté le 97e anniversaire de sa victoire sur les forces alliés dans le détroit des Dardanelles, selon le Turkish Weekly (en anglais).

Dans l'agenda...  ● A Paris, cette semaine, s'est tenu le colloque "Pour une histoire de la Première Guerre mondiale en Amérique latine". Un rendez-vous afin de "dresser un bilan de l’historiographie existant sur la manière dont fut vécue, perçue et pensée la Première Guerre mondiale en Amérique latine, d’explorer de nouvelles pistes de recherche sur ce moment traditionnellement délaissé par la production scientifique consacrée au XXe siècle latino-américain et de jeter les bases d’un programme de recherche collectif pour les années 2013-2015". ● Du samedi 5 mai 2012 au lundi 17 septembre 2012, à Etaples (Pas-de-Calais), au musée d'archéologie Quentovic, l'exposition "14-18 : les femmes sur un autre front, leur engagement durant la Grande Guerre"… propose de mettre l'accent sur la place importante qu'ont jouée les femmes pendant la Première Guerre mondiale. ● Une cérémonie nationale d'hommage est organisée à Berry-au-Bac, lieu d'engagement des premiers chars français, le 10 mai prochain par la Fédération des chars de combat, pour le 95e anniversaire de l'offensive du Chemin des Dames et le 70e anniversaire de la création de l'arme blindée en novembre 1942. ● Du samedi 30 juin au lundi 2 juillet, le site de la Boisselle (Somme) sera ouvert pour accueillir les nombreux visiteurs des champs de batailles pendant cette période. Les membres du Groupe d’Etude de la Boisselle seront présents.
A voir, à lire et à écouter...  ● Nouvelle édition d’Art Project, permettant, grâce à Google, de se balader virtuellement dans 17 grands musées de neuf pays : une bonne occasion de découvrir des oeuvres d'artistes qui peignent la Grande Guerre, comme les 70 tableaux de l'Imperial War Museum (photo). ● A lire Fusillés pour l'exemple-Oise, septembre 1916-Les oubliés de la Grande Guerre, morts pour la France, de Jean-Claude Flament, éd. Alan Sutton, 21 €. ● A lire dans Le Figaro une critique du dernier ouvrage de Denis Rolland consacré au général "l'inconnu du Chemin des Dames". ● A lire : la collection de guides et dépliants sur la Grande Guerre en Meuse est désormais achevée et est disponible depuis cette semaine. Pour partie gratuite et présentée dans les offices de tourisme, elle sera complétée en 2013 par un guide payant, édité par les éditions Autrement, selon le site Verdun Meuse. ● Au travers de son essai Clio, mis en scène à la Maison de la culture de Bobigny, le quotidien La Croix revient sur le "révolté tourmenté" Charles Péguy et son oeuvre.


Et vous, qu'avez-vous remarqué ces jours-ci ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire