Pourquoi ce blog et comment le lire ?

Cette page, qui n'a pas la prétention d'être exhaustive, est un hommage rendu aux hommes du 36e régiment d'infanterie que mon arrière-grand-père, Fernand Le Bailly, a côtoyés, parfois photographiés pendant la Première Guerre mondiale. Elle souhaite conserver et transmettre leur souvenir. Elle est conçue à partir de témoignages, d'écrits et d'archives personnels qui m'ont été envoyés, en partie par des descendants de soldats du 36e. Elle est aussi un prétexte pour aller à la rencontre d'"invités" – historiens, passionnés de la Grande Guerre, élus, écrivains... – qui nous font redécouvrir aujourd'hui ce titanesque conflit. Elle est enfin un argument pour découvrir tous les prolongements de ce gigantesque conflit dans le monde d'aujourd'hui.
Comment consulter cette page ? Vous pouvez lire progressivement les messages, qui ne respectent pas un ordre chronologique (ils évoquent, par exemple, l'année 1915 ou 1914). Vous pouvez aussi avoir envie de vous attarder sur une année ou un secteur géographique : pour cela, cliquez dans la colonne à gauche dans la rubrique "Pages d'histoire du 36e" sur la période et le lieu qui vous intéressent. Tous les messages seront alors rassemblés pour vous selon l'ordre de publication.
Comment rentrer en contact ? Pour de plus amples renseignements sur ce site, ou me faire parvenir une copie de vos documents, vos souvenirs ou remarques, écrivez-moi. Mon adresse : jerome.verroust@gmail.com. Je vous souhaite une agréable lecture.

Avertissement : Si pour une raison quelconque, un ayant-droit d'une des personnes référencées sur ce site désire le retrait de la (les) photo(s) et des informations qui l'accompagnent, qu'il me contacte.

2 sept. 2012

La presse en revue, semaine 45 & 46 (juillet 2012)

Suite de notre revue de presse sur l'actualité de la Grande Guerre pour fin juillet 2012, et séance de rattrapage pour les non-abonnés au compte twitter @36regiment.

En France ● Un centre d'interprétation autour "des grands épisodes de la Première Guerre en Artois et en Flandre" sera créé au bas de la colline de Notre-Dame-de-Lorette, rapporte La Voix du Nord. Il comprendra un espace scénographique de 600 m² et un espace mémoriel. ● Neuf stèles nominatives ont été inaugurées à l'occasion du 96e anniversaire de la bataille de Fromelles, les 19 et 20 juillet 1916, correspondant à neuf combattants australiens dont les corps ont été découverts, parmi 250, dans des fosses communes près du Bois du Faisan, selon La Voix du Nord (photo ci-contre).  ● L'offre "culturelle" des Chemins de la mémoire de la Grande Guerre dans le Nord-Pas-de-Calais se dessine, selon le magazine Terre du Nord. ● La découverte de la galerie du Kilianstollen à Carspach, en Alsace, est "exceptionnelle pour l’archéologie de la Grande Guerre", rapporte le site des Dernières Nouvelles de l'Alsace. ● Une retraitée, Nicole Chassaing, revient sur l'histoire de ces Alsaciens-Mosellans qui sont morts sous l'uniforme allemand en combattant sur le front de l'Est, via le site L'Alsace. ● D'un coût estimé à 100 millions d'euros, la construction de l'usine de destruction d'armes chimiques de la guerre 14-18 par une filiale d'EADS débutera au second semestre 2013 sur le camp militaire de Mailly, selon Les Echos● "L’œil était dans la tombe et regardait Caïn" : Serge Barcellini, le directeur de la mission Histoire du conseil général de la Meuse, quitte ses fonctions et rejoint le cabinet du ministre délégué auprès du ministre de la Défense chargé des anciens combattants, Kader Arif. 

Hors de France  ● En Angleterre, selon ITV News, une arche de la mémoire sera construite à Folkestone, dans la Kent, pour commémorer les "millions" de soldats qui ont traversé la ville pour se rendre sur les champs de batailles de France et de Belgique. La construction de l'édifice sera achevée pour le centenaire (en anglais). ● Toujours outre-Manche, la première croix de Victoria à être vendue aux enchères (voir RP 44) a atteint la somme record de 230 000 £, selon le site Guardian Series, laissant la famille de son propriétaire "dévastée", selon le Telegraph (en anglais). ● La chaîne de TV anglaise BBC2 commande "Peaky Blinders", une saga sur une famille de gangsters au lendemain de la Première Guerre Mondiale, selon le site Braindamaged. ● Selon le portail Scoop, la loterie de Nouvelle-Zélande va verser 17 millions de dollars pour financer "un ou plusieurs projets d'envergue" qui commémoreront le débarquement des Anzacs à Gallipoli et le centenaire de la Première Guerre mondiale. Un projet raillé par le journaliste Brian Rudman (voir RP 37), sur le portail du site Nzherald, qui s'interroge sur la capacité de ces commémorations à rassembler les différentes composantes de la société néo-zélandaise. Mais selon Neill Atkinson, du ministère de la Culture et du Patrimoine, il s'agit d'un faux débat (en anglais).  ● Toujours en Nouvelle-Zélande, un nouveau volet émaille le projet commémoratif de la Nouvelle-Zélande pour le centenaire de la Première Guerre mondiale : il rassemblera, selon le site Scoop, les historiens autour de l'écriture d'un corpus sur le rôle du pays lors de la Première Guerre mondiale (en anglais). ● En Nouvelle-Zélande, selon le site Voxy,  près de 300 000 $ ont été alloués par le ministère de la Culture et du patrimoine pour financer un projet de création base de données électroniques et un mémorandum d'entente entre le musée d'Auckland et l'université néo-zélandais de Massey (en anglais). ● Selon le site C21, en Australie, deux mini-séries, dont une produite par l'acteur Sam Worthington (AvatarTerminator Renaissance...),  sont en préparation pour marquer le centenaire de la bataille de Gallipoli (en anglais). ● Fin juillet, raconte le Digitaljournal, les Sud-Africains ont célébré l'anniversaire de la bataille du bois Delville, situé près du village de Longueval (Somme), qui vit, du 15 au 20 juillet 1916, la perte de 2370 hommes (en anglais). ● En Irak, les vestiges de la Première Guerre disparaissent progressivement, raconte le site Warhistoryonline (en anglais). ● En Belgique, le programme des commémorations de la Bataille de la Sambre pour commémorer la guerre 14 a été présenté fin juillet, informe L'Avenir.net. Vingt-cinq spectacles, conférences ou encore concerts seront organisés sur les communes de Sambreville, Aiseau-Presles, Fosses-la-Ville et Mettet, sur les années 2013, 2014 et 2015.

Dans l'agenda, la programmation des vingt ans de l'Historial de Péronne jusqu'en avril 2013. ● Plusieurs articles sur des expositions en cours : "Le front intérieur" au mémorial de Dormans (L'Union) ; "Les animaux pendant la Grande Guerre" au Musée de la Mémoire de Belleau (site officiel) ; l'exposition temporaire du Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux, "Un cadeau des Américains à la France", sur le monument de l'artiste Frederick William MacMonnies (série de reportages sur 77info).
A voir, à lire dans le "Chemin de la Mémoire" n° 227 (juin 2012), l'article "Douaumont prépare le centenaire de la Grande Guerre". ● A lire "Art forever changed by World War I" dans le quotidien LA Times, ou comment les diverses représentations du premier conflit mondial ont bousculé la création artistique (en anglais). ● Comment se positionner dans le champ de l’historiographie française de la première guerre mondiale ? La réponse d'un chercheur sur son blog Enklask/Enquête qui travaille sur les itinéraires de militants socialistes durant le conflit : "Consentement? Contrainte? Plutôt lassitude". ● A lire : un long portrait de Flora Sandes, sur le site EADT 24, "seule femme à avoir combattu" lors de la Première Guerre mondiale, à l'occasion de la sortie de sa biographie A Fine Brother: The Life of Captain Flora Sandes (éd. Alma Books Ltd, en anglais). ● A voir une présentation de l'ouvrage Picardie, poussières d'histoire, de David Delannoy et Jean-Marc Agricola, aux éditions Alain Sutton, sur le site de L'Union. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire