Pourquoi ce blog et comment le lire ?

Cette page, qui n'a pas la prétention d'être exhaustive, est un hommage rendu aux hommes du 36e régiment d'infanterie que mon arrière-grand-père, Fernand Le Bailly, a côtoyés, parfois photographiés pendant la Première Guerre mondiale. Elle souhaite conserver et transmettre leur souvenir. Elle est conçue à partir de témoignages, d'écrits et d'archives personnels qui m'ont été envoyés, en partie par des descendants de soldats du 36e. Elle est aussi un prétexte pour aller à la rencontre d'"invités" – historiens, passionnés de la Grande Guerre, élus, écrivains... – qui nous font redécouvrir aujourd'hui ce titanesque conflit. Elle est enfin un argument pour découvrir tous les prolongements de ce gigantesque conflit dans le monde d'aujourd'hui.
Comment consulter cette page ? Vous pouvez lire progressivement les messages, qui ne respectent pas un ordre chronologique (ils évoquent, par exemple, l'année 1915 ou 1914). Vous pouvez aussi avoir envie de vous attarder sur une année ou un secteur géographique : pour cela, cliquez dans la colonne à gauche dans la rubrique "Pages d'histoire du 36e" sur la période et le lieu qui vous intéressent. Tous les messages seront alors rassemblés pour vous selon l'ordre de publication.
Comment rentrer en contact ? Pour de plus amples renseignements sur ce site, ou me faire parvenir une copie de vos documents, vos souvenirs ou remarques, écrivez-moi. Mon adresse : jerome.verroust@gmail.com. Je vous souhaite une agréable lecture.

Avertissement : Si pour une raison quelconque, un ayant-droit d'une des personnes référencées sur ce site désire le retrait de la (les) photo(s) et des informations qui l'accompagnent, qu'il me contacte.

15 oct. 2012

La presse en revue, semaine 54

Suite de notre revue de presse sur l'actualité de la Grande Guerre pour le mois d'octobre 2012 & séance de rattrapage pour les non-abonnés au compte twitter @36regiment.

En France ● Le centenaire de la Grande Guerre se prépare dans l'Aisne, selon L'Union-L'Ardennais, où le comité axonais pour les manifestations vient d'être créé (photo ci-contre). ● Yves Daudigny, président du conseil général de l'Aisne, ne comprend pas la décision récente de jumeler le centenaire de 1914 au soixantième anniversaire de 1944 (voir revue de presse n°53) et estime qu'il s'agit d'une "régression mémorielle", selon L'Union-L'Ardennais. ● La maire de Cayenne, Marie-Laure Phinéra-Horth, était à Verdun le 9 octobre, où elle a reçu, au nom du soldat Borical (dont la dépouille a été découverte en avril 2012) et de tous les Guyanais, la médaille de la Ville de Verdun, selon France-Guyane● La Mission Histoire du Conseil Général et le service départemental de l’ONACVG de la Meuse viennent de créer deux circuits sur le thème des artistes et des écrivains combattants 1914-1918 bénéficiant, chacun, d'un dépliant touristique, informe le site Verdun Meuse. 

 ● En Norvège, le 13 octobre dernier, le prix Nobel de la paix 2012 a été attribué à l'Union européenne (UE) pour avoir "contribué pendant plus de six décennies à promouvoir la paix, la réconciliation, la démocratie et les droits de l'homme en Europe". ● En Angleterre, le 11 octobre dernier, le Premier Ministre anglais, David Cameron, a dévoilé les grandes lignes de son plan consacré aux cérémonies du centenaire de la Première Guerre mondiale (lire ici la retranscription intégrale de son discours, en anglais). Sans surprise, l'Imperial War Museum conserve son leadership dans l'organisation des manifestations en se voyant adjuger 35 M£ sur un budget de 50 M£ (près de 62 M€), essentiellement pour le réaménagement de ses galeries et son travail au sein du "Centenary partnership". De même, l'action commémorative du Commonwealth War Grave Commission (CWGC), qui a la charge l’entretien des sépultures de guerre du Commonwealth à travers le monde, est reconnue. En outre, aux grands rendez-vous de commémoration nationale révélés en août dernier (voir RP n° 47), le Premier Ministre a également déclaré vouloir ajouter des dates visant à célébrer la bataille de Gallipoli, Jutland et Passchendaele. Il a enfin annoncé le lancement d'un plan pédagogique, d'un montant de 5 M£, afin de faciliter les voyages d'élèves des écoles secondaires (de 11 à 16 ans) sur les champs de batailles, ainsi que des rallonges de subventions de l'Heritage Lottery Fund aux différentes initiatives privées. L'annonce de ce plan, qui a été bien reçu par la Royal British Legion, a été critiquée dans le quotidien "The Guardian" qui y voit une glorification de l'esprit militaire et appelle à un débat public, et, sous la signature de Richard Seymour, la preuve des profondes divisions que connaît actuellement le pays (liens en anglais). ● Dans le cadre du projet The European Film Gateway 1914, les studios de la BBC ont été choisis pour numériser une substantielle partie des collections d'archives de vidéos et de films du Musée impérial de la guerre (IWM), selon un communiqué de presse.  ● En Allemagne, selon le site C21, les compagnies allemandes Beta Film et Team Worx préparent une mini-série en huit épisodes sur la vie de Hitler, de son entrée dans l'armée à sa mort en 1945, basée entre autres sur la récente biographie de Thomas Weber (La Première Guerre d'Hitler, éd. Perrin, 25 €).  ● En Irlande, le HMS Caroline, croiseur léger de classe C de la Marine Royale britannique, qui a entre autres participé à la bataille du Jutland et qui devait être mis au rebut, sera sauvegardé et va demeurer dans le port de Belfast, selon le Belfast Telegraph (en anglais).  ● En Australie, le système de réservation et les attentes pour les participants aux cérémonies de Gallipoli, en 2015, se révèlent complexe à satisfaire, comme en témoigne une tribune dans le "Canberra Times". Le gouvernement défend pourtant ses choix au micro de "Radio Australia" (en anglais).  ● En Australie encore, un projet de mini-série en six épisodes sur les infirmières Anzac est actuellement en développement, rapporte le site If.com.au (en anglais).

Dans l'agenda...  ● Le musée de la Grande Guerre du pays de Meaux se met à l’heure de la Semaine du Goût et propose trois rendez-vous originaux du 18 au 21 octobre autour de conférence-dégustation, visite thématique et concerts. A noter également une conférence sur le thème "Paul Claudel, un écrivain diplomate face à la Grande Guerre", le 25 octobre.  ● Du 15 au 17 octobre, colloque "Arrachés et déplacés, réfugiés politiques, prisonniers de guerre, déportés Europe et espace colonial 1789-1918", à la maison des sciences de l'homme de Clermont-Ferrand. Programme à télécharger ici.  ● La cinquième édition de la Semaine Internationale de la Mémoire, du Souvenir des Tirailleurs Africains, Troupes Coloniales, Indigènes, Combattants des Outre-Mer, de Madagascar et d'Indochine morts pour la France lors des guerres de 1914-1918 et de 1939-1945 (Sistatcomi) se tiendra du 25 au 28 octobre 2012 en différents lieux, à Paris, sur le thème "La France et ses héros venus d’ailleurs".  ● Le 8 et 9 novembre 2012, colloque international "Foi, religions et sacré dans la Grande  Guerre", organisé au centre mondial de la Paix, à Verdun, par l'association 14/18 Meuse. Programme à télécharger ici.  ● Le 10 et 11 novembre, neuvième salon du livre d'histoire de Verdun. Conférences expositions et auteurs BD dans une manifestation à l'éclairage orienté sur l'histoire contemporaine. Programme à télécharger ici.  ● Du 12 au 13 novembre, colloque international organisé par le CRID sur le thème "Les identités sociales et nationales en guerre, 1914-1918". Programme à télécharger ici.
A voir, à lire et à écouter... ● A voir, sur Youtube, le film documentaire plaidoyer pour la réhabilitation des fusillés Fusillés en première ligne, de Jackie Poggioli, sur le cas de six Corses (dont François-Marie Guidicelli, voir ici l'article de L'Union) qui furent exécutés pendant la Première Guerre mondiale. ● A lire, selon le blog Guerres et conflits, l'ouvrage Lignes de tir, un artilleur sans complaisance, nouvelle édition des carnets du capitaine Jean Leddet, un récit "à la fois passionnant et à relativiser".  ● A lire, le tome 4 du quatuor Notre Mère la Guerre, la BD de Kris et Maël (éd. Futuropolis, 16,25 €, voir aussi sur ce blog une interview de Kris sur la genèse de cette oeuvre), présentée sur le Blog BD de Sud-Ouest.

Et vous, qu'avez-vous remarqué ces jours-ci ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire