Pourquoi ce blog et comment le lire ?

Cette page, qui n'a pas la prétention d'être exhaustive, est un hommage rendu aux hommes du 36e régiment d'infanterie que mon arrière-grand-père, Fernand Le Bailly, a côtoyés, parfois photographiés pendant la Première Guerre mondiale. Elle souhaite conserver et transmettre leur souvenir. Elle est conçue à partir de témoignages, d'écrits et d'archives personnels qui m'ont été envoyés, en partie par des descendants de soldats du 36e. Elle est aussi un prétexte pour aller à la rencontre d'"invités" – historiens, passionnés de la Grande Guerre, élus, écrivains... – qui nous font redécouvrir aujourd'hui ce titanesque conflit. Elle est enfin un argument pour découvrir tous les prolongements de ce gigantesque conflit dans le monde d'aujourd'hui.
Comment consulter cette page ? Vous pouvez lire progressivement les messages, qui ne respectent pas un ordre chronologique (ils évoquent, par exemple, l'année 1915 ou 1914). Vous pouvez aussi avoir envie de vous attarder sur une année ou un secteur géographique : pour cela, cliquez dans la colonne à gauche dans la rubrique "Pages d'histoire du 36e" sur la période et le lieu qui vous intéressent. Tous les messages seront alors rassemblés pour vous selon l'ordre de publication.
Comment rentrer en contact ? Pour de plus amples renseignements sur ce site, ou me faire parvenir une copie de vos documents, vos souvenirs ou remarques, écrivez-moi. Mon adresse : jerome.verroust@gmail.com. Je vous souhaite une agréable lecture.

Avertissement : Si pour une raison quelconque, un ayant-droit d'une des personnes référencées sur ce site désire le retrait de la (les) photo(s) et des informations qui l'accompagnent, qu'il me contacte.

30 août 2011

La presse en revue, semaine 3


Suite de notre revue de presse sur la Première Guerre mondiale pour la semaine passée :


  • Selon Le Parisien "cinq sites du Noyonnais et du Compiégnois situés sur la ligne de front 1914-1918 dont une carrière occupée par les soldats pourraient être classés au Patrimoine mondial de l’Unesco." Le quotidien poursuit en détaillant la procédure
  • Les séries et les longs métrages ayant pour cadre la Grande Guerre se tournent désormais en Angleterre. En témoigne le prochain film de Steven Spielberg, War Horse, mais également un épisode de la série "Downtown Abbey", comme le raconte The Telegraph qui égratigne, au passage, les musées français (photo).
  • Le 22 août dernier le comité du souvenir de Le Roux célébrait les victimes de la bataille de la Sambre. Le site du comité revient sur ces "deux jours riches en mémoire et en hommage", ainsi que le journal L'Avenir.
  • Ouest France nous raconte l'histoire de ces vieux canons de l'artillerie de marine de Gâvres (Morbihan) qui risquaient un ferraillage et seront finalement adoptés... "au coup par coup" nous explique le quotidien.
  • La Voix du Nord poursuit son enquête sur la création de l'espace Wilfred Owen, à Ors, et la genèse de ce travail. "Une «étape» et non une « fin en soi» pour les créateurs de ce lieu, fervents de l'oeuvre du poète britannique", note le quotidien.
  • Le site BD Gest reprend le communiqué de l'éditeur çà et là à propos de la parution prochaine du tome 1 de La Grande Guerre de Charlie, le 24 octobre prochain. "S’appuyant sur un travail de documentation extrêmement minutieux et servi par l’impressionnante mise en image de Joe Colquhoun, le scénariste Patrick Mills nous propose une expérience inédite dans la bande dessinée de guerre : une immersion continue, sans répit ni temps mort, redonnant à l’horreur et à l’absurdité de la guerre des tranchées toute sa force et son intensité", note l'éditeur
Et vous, qu'avez-vous remarqué cette semaine ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire