Pourquoi ce blog et comment le lire ?

Cette page, qui n'a pas la prétention d'être exhaustive, est un hommage rendu aux hommes du 36e régiment d'infanterie que mon arrière-grand-père, Fernand Le Bailly, a côtoyés, parfois photographiés pendant la Première Guerre mondiale. Elle souhaite conserver et transmettre leur souvenir. Elle est conçue à partir de témoignages, d'écrits et d'archives personnels qui m'ont été envoyés, en partie par des descendants de soldats du 36e. Elle est aussi un prétexte pour aller à la rencontre d'"invités" – historiens, passionnés de la Grande Guerre, élus, écrivains... – qui nous font redécouvrir aujourd'hui ce titanesque conflit. Elle est enfin un argument pour découvrir tous les prolongements de ce gigantesque conflit dans le monde d'aujourd'hui.
Comment consulter cette page ? Vous pouvez lire progressivement les messages, qui ne respectent pas un ordre chronologique (ils évoquent, par exemple, l'année 1915 ou 1914). Vous pouvez aussi avoir envie de vous attarder sur une année ou un secteur géographique : pour cela, cliquez dans la colonne à gauche dans la rubrique "Pages d'histoire du 36e" sur la période et le lieu qui vous intéressent. Tous les messages seront alors rassemblés pour vous selon l'ordre de publication.
Comment rentrer en contact ? Pour de plus amples renseignements sur ce site, ou me faire parvenir une copie de vos documents, vos souvenirs ou remarques, écrivez-moi. Mon adresse : jerome.verroust@gmail.com. Je vous souhaite une agréable lecture.

Avertissement : Si pour une raison quelconque, un ayant-droit d'une des personnes référencées sur ce site désire le retrait de la (les) photo(s) et des informations qui l'accompagnent, qu'il me contacte.

8 nov. 2012

La presse en revue, semaine 57

Suite de notre revue de presse sur l'actualité de la Grande Guerre pour le mois de novembre 2012 & séance de rattrapage pour les non-abonnés au compte twitter @36regiment.

En France ● La fronde contre la commission interministérielle qui chapeautera l'organisation du centenaire de 14-18 et le 70e anniversaire de 39-45 (résumée ici dans cet article du Monde) se poursuit : Christian Namy, président du conseil général de la Meuse, estime cette organisation "inadaptée", selon Le Républicain Lorrain, voire un "non-sens" sur France 3 (voir RP n°53 à 56). ● Le Musée de la Grande Guerre du pays de Meaux fête son premier anniversaire avec une campagne de publicité conçue par l'agence DDB. Déclinée en huit visuels, basés sur des photos de son fonds iconographique, cette campagne aborde les différentes thématiques du parcours de visite de l'établissement (les femmes, les familles, les troupes coloniales, ...), qu'il s'agisse du front comme de l'arrière. ● A l'occasion d'une conférence autour des monuments aux morts pacifistes en France, La Dépêche a mis en ligne un article intéressant sur le monument de Decazeville (Aveyron). ● A noter, le 1er novembre dernier, deux articles consacrés sur ce "front de l'arrière" : un article de Sud-Ouest sur le cimetière allemand de Mont-de-Marsan (Landes), "où reposent 258 militaires de la Grande Guerre, fruit d'un pan d'histoire qui reste méconnu", et La Voix du Nord, qui raconte comment un Drômois a retrouvé son grand-père, prisonnier, mort dans l'Avesnois en 1918, durant la guerre. ● A l’approche de la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale, un documentaire TV (diffusé en avant-première à l'Historial de Péronne) rappelle le destin tragique des poilus qui furent "fusillés pour l’exemple", rapporte le Républicain Lorrain (photo). ● Au micro de France Info, Jean-Pierre Guéno, initiateur du livre Paroles de poilus, parle de son opération Bleu(e) Mémoire, qui s'articule à partir des monuments aux morts de chaque village de l'Hexagone.

● En Angleterre, la campagne pour décorer  à titre posthume Walter Tull, le premier officier noir de l'armée anglaise, tué en 1918, de la Croix militaire se poursuit, selon le Northampton Chronicle. Un de ses ambassadeurs n'est autre que l'écrivain Michael Morpurgo (en anglais), qui vient de terminer un livre inspirée de la vie de ce combattant. ● Le Daily Mail raconte comment un professeur d'histoire a reconstitué dans son jardin du Surrey, dans les "Home Counties", une tranchée longue de dix-huit mètres pour montrer les conditions de vie des "Tommies" lors de la Grande Guerre (en anglais). ● Phil Brown, spécialiste des effets spéciaux pour le cinéma, explique au site 3D Focus son projet de film stéréoscopique qu'il souhaite faire aboutir pour le début du centenaire en 2014. En Belgique, la ville d'Ypres a présenté le premier itinéraire dédié aux voitures à travers les monuments et sites d'intérêts historiques de la Première Guerre mondiale, selon L'Avenir.netAu Canada, le National Post raconte comment la ville de l'"as" Roy Brown, qui a abattu le Baron Rouge, rend hommage à sa mémoire (en anglais). En Nouvelle-Zélande, premiers coups de pelles donnés pour la construction du monumental mémorial de la guerre, à Wellington, selon le site ww100 (voir RP n°53, en anglais). En Australie, une exposition consacrée à la collection Thuillier, qui rassemble des milliers de photos de "Diggers" australiens qui se faisaient photographier dans le village de Vignacourt (Somme) de 1916 à 1918, a ouvert ses portes à Canberra, selon ABC News (voir RP n°47 et n°13, en anglais).

Dans l'agenda...  ●Du 25 octobre 2012 au 25 janvier 2013, le musée des Beaux-arts d’Orléans propose dans son cabinet d’arts graphiques l’exposition "Marcel Roche, mémoires de guerre" (source : Obiwi). ● Du 9 au 21 novembre 2012, exposition "Ils voulaient montrer leur guerre 1914-1918 à La Gorgue" sur le corps expéditionnaire portugais, à partir de nombreux clichés, montrant de soldats portugais, engagés dans le Nord de la France aux côtés des troupes britanniques entre 1917 et 1918. ● Le 11 novembre, programmation spéciale "11 novembre-l'Armistice" sur la chaîne Histoire, avec deux documentaires inédits anglais consacrés aux rapports de l'art avec la Grande Guerre, et un autre sur les photographies aériennes de la collection de l'Imperial War Museum, prises il y a plus de 90 ans par des pilotes.  ● Du 11 au 16 novembre, le festival Images et Histoire à l'Institut français du Congo, à Brazzaville, aura pour thème "L'Afrique dans les tranchées". De la mobilisation de l’Afrique équatoriale française à la mémoire des combattants, les historiens invités reviendront sur la manière dont la guerre a transformé l’expérience combattante. ● Le 13 novembre, l’Université de Rennes 2 et le Centre de recherches historiques de l'Ouest organisent avec le Centre de recherche des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan une journée d’étude sur le thème "Pour une approche régionale de la Grande Guerre"(source : sources de la Grande Guerre) ● Le mercredi 14 novembre, café historique au "Concorde", 239, bd Saint-Germain, sur le thème "Expérience combattante, 19e-21e siècles, obéir et commander au feu", avec la participation du professeur François Cochet.
A voir, à lire et à écouter...  ● Quelques livres parus récemment à signaler : Le jour de deuil de l'armée française – tome 2, de Jean-Claude Delhez (voir le site de l'auteur pour commander l'ouvrage), qui analyse les événements entre le 22 et le 26 août 1914 ; Tromper l’Ennemi, l’invention du camouflage moderne en 1914-1918, (éd. Pierre de Taillac, 35 €, présentation sur le site theatrum-belli) ; Ecrivains dans la Grande Guerre, de Guillaume Apollinaire à Stefan Zweig, de France-Marie Fremeaux (éd. L'Express, 20 €) ● A lire aussi sur le blog L'Histoire en rafale, un billet sur la réédition du livre "nullement dépassé" d'Albert Dauzat, Légendes, prophéties et superstitions de la Grande Guerre (éd. Vuibert, 19 €). ● A lire sur Internet La Lettre du Chemin des Dames n°26, éditée par le département de l'Aisne, avec un dossier consacré aux corps des combattants. A noter également une analyse de la mutinerie dans le village de Pargnan, le 7 juin 1917. ● A lire sur le beau blog, lancé récemment, "Paysages en bataille", une série de billets au contenu consacré à l'environnements sur le front de la Grande Guerre : "les boues infernales du front", "coquelicots et bleuets, fleurs symboles de la Grande Guerre", "une pollution de l'eau héritage de la Grande Guerre"... ● A voir et à écouter : une lecture du professeur Hew Strachan (membre du comité auprès du Premier Ministre anglais pour les cérémonies du centenaire) au musée national de la Première Guerre de Kansas City, sur le thème : “The First World War: Commemoration or Celebration?” ● A écouter enfin, sur le site des Rendez-vous de l'Histoire de Blois, la table ronde consacrée à "2014 : pourquoi commémorer la Grande Guerre cent ans après ?"avec les historiens Stéphane Audoin-Rouzeau, Gerd Krumeich, Nicolas Offenstadt, Antoine Prost et le modérateur Bernard Maris.

Et vous, qu'avez-vous remarqué ces jours-ci ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire