Pourquoi ce blog et comment le lire ?

Cette page, qui n'a pas la prétention d'être exhaustive, est un hommage rendu aux hommes du 36e régiment d'infanterie que mon arrière-grand-père, Fernand Le Bailly, a côtoyés, parfois photographiés pendant la Première Guerre mondiale. Elle souhaite conserver et transmettre leur souvenir. Elle est conçue à partir de témoignages, d'écrits et d'archives personnels qui m'ont été envoyés, en partie par des descendants de soldats du 36e. Elle est aussi un prétexte pour aller à la rencontre d'"invités" – historiens, passionnés de la Grande Guerre, élus, écrivains... – qui nous font redécouvrir aujourd'hui ce titanesque conflit. Elle est enfin un argument pour découvrir tous les prolongements de ce gigantesque conflit dans le monde d'aujourd'hui.
Comment consulter cette page ? Vous pouvez lire progressivement les messages, qui ne respectent pas un ordre chronologique (ils évoquent, par exemple, l'année 1915 ou 1914). Vous pouvez aussi avoir envie de vous attarder sur une année ou un secteur géographique : pour cela, cliquez dans la colonne à gauche dans la rubrique "Pages d'histoire du 36e" sur la période et le lieu qui vous intéressent. Tous les messages seront alors rassemblés pour vous selon l'ordre de publication.
Comment rentrer en contact ? Pour de plus amples renseignements sur ce site, ou me faire parvenir une copie de vos documents, vos souvenirs ou remarques, écrivez-moi. Mon adresse : jerome.verroust@gmail.com. Je vous souhaite une agréable lecture.

Avertissement : Si pour une raison quelconque, un ayant-droit d'une des personnes référencées sur ce site désire le retrait de la (les) photo(s) et des informations qui l'accompagnent, qu'il me contacte.

5 oct. 2011

La presse en revue, semaine 8

Suite de notre revue de presse sur la Grande Guerre pour la semaine passée :

  • Nous en parlions la semaine dernière : à Carspach, les archéologues continuent de s'affairer autour des "21 corps" de soldats allemands, découverts dans une galerie bombardée en 1918. Un reportage de France 3 à voir. Le site Le Pays revient sur les circonstances de ce drame, avec l'archéologue spécialiste de la Grande Guerre Michaël LandoltA Gallipoli également, une équipe d'historiens et d'archéologistes a découvert un site ou les Anzacs ont stationné. De nombreux vestiges ont été exhumés, selon le site nzherald (en anglais).
  • Nous évoquions aussi la semaine passée une fronde des enseignants contre le programme d'histoire-géo de première... Pour découvrir ses causes, lisez ce billet écrit par une journaliste de Libération.
  • Coiffez votre casque bleu et suivez, en vidéo, sur le portail de Seine-et-Marne Atome 77, Marc Laffineur, secrétaire d’état aux Anciens Combattants, et Jean-François Copé, maire de Meaux, sur le chantier du Musée de la Grande Guerre le 26 septembre dernier.
  • Enfin, la Maison forestière Wilfred-Owen a ouvert le 1er octobre dernier à Ors (près du Cateau-Cambrésis). "Une commémoration destinée à faire prospérer l'oeuvre du poète en France et, plus largement, à dénoncer l'horreur de la guerre", selon La Voix du Nord, qui, dans une autre édition,  suit l'odyssée d'un néo-zélandais qui, avec son épouse, a fait "20 000 km pour se recueillir sur la tombe d'un grand-oncle à Fontaine-au-Bois".
  • Selon une opération d'évaluation, le gouffre de Jardelle, dans le Doubs, contiendrait 500 tonnes d'obus de la Première Guerre mondiale (photo). Une extraction est-elle envisageable ? L'Est Républicain ouvre le débat.
  • Le village de Castets, dans les Landes, a profité de la journée du patrimoine pour évoquer les soldats de la commune qui se sont battus à Lobbes, en Belgique, en août 1914. Pour l'occasion une délégation belge s'était déplacée, raconte le site de Sud Ouest. Enfin, la commune de Braye-en-Laonnois (Aisne) a rendu hommage aux chasseurs alpins, nous dit L'Union.
En librairie...
  • Les dix frères Ruellan, héros et martyrs 1914-1918, par Marc Jean, éd. Cristel. Un livre sur la famille française "qui a perdu le plus d'enfants durant la guerre", selon son auteur, responsable des Archives municipales de Saint-Malo. A lire une interview sur le site Agence Bretagne Presse.
  • L'aviation française 1914-1918, de Georges Pagé, éd. Grancher, 20 €
  • La parution en poche de 1914 Les atrocités allemandes - La vérité sur les crimes de guerre en France et en Belgique, par John Horne Alan Kramer, éd. Tallandier, 12 €

Et vous, qu'avez-vous remarqué cette semaine ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire