Pourquoi ce blog et comment le lire ?

Cette page, qui n'a pas la prétention d'être exhaustive, est un hommage rendu aux hommes du 36e régiment d'infanterie que mon arrière-grand-père, Fernand Le Bailly, a côtoyés, parfois photographiés pendant la Première Guerre mondiale. Elle souhaite conserver et transmettre leur souvenir. Elle est conçue à partir de témoignages, d'écrits et d'archives personnels qui m'ont été envoyés, en partie par des descendants de soldats du 36e. Elle est aussi un prétexte pour aller à la rencontre d'"invités" – historiens, passionnés de la Grande Guerre, élus, écrivains... – qui nous font redécouvrir aujourd'hui ce titanesque conflit. Elle est enfin un argument pour découvrir tous les prolongements de ce gigantesque conflit dans le monde d'aujourd'hui.
Comment consulter cette page ? Vous pouvez lire progressivement les messages, qui ne respectent pas un ordre chronologique (ils évoquent, par exemple, l'année 1915 ou 1914). Vous pouvez aussi avoir envie de vous attarder sur une année ou un secteur géographique : pour cela, cliquez dans la colonne à gauche dans la rubrique "Pages d'histoire du 36e" sur la période et le lieu qui vous intéressent. Tous les messages seront alors rassemblés pour vous selon l'ordre de publication.
Comment rentrer en contact ? Pour de plus amples renseignements sur ce site, ou me faire parvenir une copie de vos documents, vos souvenirs ou remarques, écrivez-moi. Mon adresse : jerome.verroust@gmail.com. Je vous souhaite une agréable lecture.

Avertissement : Si pour une raison quelconque, un ayant-droit d'une des personnes référencées sur ce site désire le retrait de la (les) photo(s) et des informations qui l'accompagnent, qu'il me contacte.

11 déc. 2011

La guerre contre l'oubli de Marcel Houyoux (ép. 12)

Suite de notre voyage à Châtelet, sur les traces de la bataille de Charleroi. Après la fin de la guerre, certaines fosses communes et individuelles sont rassemblées dans des cimetières militaires. Ces "remembrements" vont occasionner parfois des erreurs, comme nous le confie Marcel Houyoux...

La nécropole de la Belle-Motte, à Aiseau, rassemble 1 179 tombes
individuelles, 3 tombes communes réunissant deux corps
et  deux ossuaires renfermant les restes de 2 875 soldats
non identifiés, pour un total de 4 060 victimes des combats.
"Ces fosses communes et individuelles sont mentionnées sur des plans que je conserve. Ici par exemple [Marcel Houyoux désigne une villa rue de la Sarte], il y en avait une assez imposante le long de la route, le cimetière français de la Sarte. Le quadrilatère qu’elle formait est resté pratiquement le même : il est délimité aujourd'hui par des thuyas. En septembre 1922, on a transféré les dépouilles vers la nécropole de la Belle-Motte (photo). Des officiers français ont entrepris un travail d'identification. Il n’empêche : aujourd’hui, à la Belle-Motte, vous avez encore sur les pierres tombales 696 erreurs... Peut-être seront-elles rectifiées un jour ! En attendant, je continue de trouver des soldats tombés mais qui n’ont pas de sépulture individuelle. Ils sont certainement dans l’une des deux fosses communes de la Belle-Motte. Dernièrement, un de mes correspondants, qui habite Onhaye, Mr Scarniet, a complété mes listes de près de 300 noms, tous régiments confondus. Un sacré travail !
"A ce jour, j'ai identifié 7 595 soldats français tombés dans l'Entre-Sambre-et-Meuse. Pour ce qui concerne les combats de Châtelet, englobant les localités de Chatelineau, Presles, Bouffioulx et Pont-de-Loup, voici le détail d’après les fiches des 'Morts pour la France' [voir tableau ci-dessous]. En ce qui concerne les soldats allemands, l’identification est en cours. Pour Châtelet, Presles Bouffioulx et Pont-de-Loup, déjà 281 décès."


UNITES

TUES A L’ENNEMI
et/ou
DISPARUS
DECEDES DE BLESSURES

TOTAL
Châtelet
(Chatelineau)
Presles
Bouffioulx
Pont-de-Loup
39e RI
73
27

4
1
105
74e RI

9


1
10
36e RI
442
51


5
498
129e RI
94
19


1
114
5e RI
1


1
-
1
119e RI
29
5

1
-
35
239e RI
19
1

1
-
21
71e RI

1


-
1
25e RI

12
3

-
15
136e RI

3


-
3
2e RMTA

3


-
3
1er RMTA
347 +
32 inconnus non identifiés avec matricule connu

65

1


445
1er RZ
133
20
2

3
158
22e RAC
1




1
5e RCA
1




1
3e Génie
3




3
TOTAL
1 174
216
6
7
11
1 414  dont 31 Officiers

(A suivre...)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire